VGP – Vérifications Générales Périodiques des engins de levage – Centre agréé en 17 et 77

Hydro Applications votre centre agréé VGP

en Charente Maritime et Ile de France

Pourquoi choisir Hydro Applications pour vos VGP engin de levage ?

Par ce que les techniciens agréés d’Hydro Applications sont aussi des experts hydrauliciens, nous avons une parfaite connaissance de vos engins.

Nos deux ateliers, VGP Ouest à PERIGNY (17180) et VGP IDF à MONTEREAU Fault Yonne (77130) répondent aux exigences définies dans le cadre de l’accréditation. Ils sont parfaitement équipés pour réaliser en toute sécurité et dans les règles de l’art ces vérifications

 

Nous avons surtout la capacité de tester vos engins avec des gueuses de 2 Tonnes, 1 Tonne & 500 Kg pour une totale conformité de votre certificats qui vous garanti la sécurité nécessaire à votre activité.
Nous disposons bien sûr de Kit d’ancrage multi-gueuses, de Peson numérique de précision et de tout l’outillage spécifique

 

Nos centres sont habilités pour réaliser les visites de mise en service, les vérifications obligatoires des 6 mois (VGP), ainsi que les visites de remise en service après réparation.

 

Pour plus de flexibilité et de réactivité, nos équipes réalisent vos réparations après votre VGP sur en un seul lieu.

En qualité d’hydrauliciens reconnus et de point service agréé HIAB, nous intervenons sur toutes maques et nous disposons d’un large stock de pièces détachée pour permettre la remise en état votre engin le plus rapidement possible. Nos ateliers sont aussi équipés du matériel, des machines et de la connectique nécessaire à la réparation de tout flexible hydraulique. Nos centres disposent aussi de moyen d’usinage pour la remise en état de vos vérins, ainsi que de bancs d’essais pour valider leur remise à neuf..

 

RDV dans l’un de nos 2 ateliers :

ATELIER  VGP Ouest
16 Avenue Louis Lumière
17180 PERIGNY
services@hydro.fr
tel : 05 46 52 05 53
ATELIER VGP IDF
2 Rue du Pharle
77130 MONTEREAU Fault Yonne
haidf@hydro.fr
tel : 01 64 70 47 14

La VGP ou Vérifications Générales Périodiques, rappel du cadre législatif

L’utilisation d’appareils de levage représente des risques importants qui pèsent sur la  sécurité des travailleurs ou usagers des chantiers. C’est pourquoi,  le Code du Travail au travers des dispositions des articles 23 et 24 de l’arrêté du 1 er mars 2004 impose des vérifications fréquentes, appelées Vérifications Générales Périodiques ou VGP.
Cette vérification légale a pour objet de déceler de manière préventive  sur un engin de chantier en service, toute détérioration susceptible pouvant aboutir à créer des situations dangereuses

Quelle est la périodicité des VGP selon le type de matériel ?

Les appareils et accessoires de levage soumis à des déplacements fréquents ne nécessitant pas de montage ou de démontage de parties importantes, ni l’installation de supports particuliers doivent faire l’objet d’une vérification générale tous 6 mois.

Qui est concerné par la VGP d’engin de levage ?

Les Vérifications Générales Périodiques (VGP) sont une  obligation réglementaire qui doit être respectée par tout chef d’entreprise et travailleurs indépendants disposant d’engin de levage. Cela concerne plus particulièrement les industriels, loueurs de matériels, les entreprises de manutention et les sociétés du BTP

Quel matériel de levage doit faire l’objet d’une VGP ?

  • Les grues auxiliaires de chargement sur véhicules,
  • Les grues à tour à montage rapide ou automatisé sur stabilisateurs,
  • Les bras ou portiques de levage par barres amovibles,
  • Les camions disposant de hayons élévateurs,
  • Les montes meuble, montes matériaux de chantier, skips,
  • Les engins de terrassement équipés pour le levage,
  • Les grues mobiles automotrices ou sur véhicules porteurs sans  montage ou démontage,
  • Les équipements interchangeables installés sur les tabliers de chariots élévateurs à flèche télescopique ou non,
  • Les chariots élévateurs,
  • Les tracteurs poseurs de canalisation,
  • Les plates formes élévatrices mobiles de personnes,
  • Les appareils de levage mus à bras non installés à demeure sur un support fixe ou mobile.

Comment se déroule la Vérification Générale Périodique ?

Lors d’une inspection VGP vous êtes tenus de fournir au vérificateur :

  • Le manuel d’utilisation de l’engin,
  • Son carnet de maintenance consignant les inspections,
  • Les opérations d’entretien effectuées,
  • Les réparations ayant eu lieu,
  • Le  certificat de conformité

 

Dans un premier temps, notre responsable d’inspection agréé procède au relevé de la marque, du modèle, du nombre d’heures au compteur. Puis il fait un  examen visuel pour déterminer  l’état de conservation de l’appareil de levage, de ses supports, de ses équipements interchangeables, pour détecter les détériorations, les états d’usure, les déformations, la présence de corrosions, de fissures ou d’assemblages défectueux.
Il procède entre autre au contrôle des pneumatiques, de l’ensemble des équipements du poste de conduite, des charges de levage, des fourches, des éléments de protection servant à la fixation ou aux ancrages, des moteurs thermique et électriques…

Dans un deuxième temps,  notre responsable d’inspection agréé réalise des essais de fonctionnement pour valider le bon fonctionnement des mécanismes, vérifier la sécurité et  l’efficacité de fonctionnement de tous les dispositifs installés destinés à freiner et à arrêter puis à maintenir à l’arrêt les charges et l’appareil (freins, le limiteur de charge, les chaînes de charge…).

Les vérifications portent sur l’ensemble des éléments constituant le levage, que ce soit les treuils, les palans, les vérins et leurs supports, les dispositifs de contrôle et d’interférence. Pour cela nous sommes équipés de gueuses de 2 Tonnes, 1 Tonne & 500 Kg et de Kit d’ancrage.

Les résultats sont ensuite consignés dans un rapport écrit remis au chef d’établissement. Ce dernier se doit prendre les mesures adéquates pour conserver l’engin et ses équipements en bon état de conformité.
En cas de VGP non conforme, le propriétaire se doit d’effectuer les réparations nécessaires et de repasser à nouveau le VGP.

ATTENTION, un test VGP  non réglementaire peut en cas d’accident engager votre responsabilité et désengager votre assurance de ses obligations au motif d’un contrôle non réglementaire.

Que risque le chef d’entreprise en cas de manquement ?

Si un accident survient sur le lieu de travail, à cause d’un appareil n’ayant pas son certificat VGP valide, cela peut avoir de graves conséquences :

  • La prise en charge par l’assurance ne sera pas activée.
  • En cas de manquement, le chef d’entreprise encoure  une amende de 3750 euros, multipliée par le nombre de collaborateurs de l’entreprise impliqués par l’infraction.
  • Le chef d’entreprise prend le risque d’éventuelles poursuites civiles et sa responsabilité pénale peut être engagée en cas d’accident corporel (5 ans de prison et 75 000 euros d’amende).

BESOIN D’UN RDV ? APPELEZ NOUS POUR RÉALISER LA VGP DE VOTRE ENGIN !

ATELIER  VGP Ouest
16 Avenue Louis Lumière
17180 PERIGNY
services@hydro.fr
tel : 05 46 52 05 53
ATELIER VGP IDF
2 Rue du Pharle
77130 MONTEREAU Fault Yonne
haidf@hydro.fr
tel : 01 64 70 47 14

Facebooktwitterpinterestlinkedinyoutube